La dépigmentation: un effet de mode en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire est un pays de l’Afrique de l’Ouest, dans lequel on a constaté que les femmes, beaucoup plus que les hommes, se blanchissent la peau de manière volontaire. La dépigmentation est un processus pendant lequel la peau est carrement brulée afin d’éliminer la mélanine qui la rend noir. Ces personnes sont très conscientes, et se sentent plus confiantes et confortables dans leurs nouvelles peaux. Malgré les nombreuses interdictions de l’importation de ces produits dangereux, les vendeurs continuent de s’en approvisionner par des moyens clandestins, car les clients en redemandent.

Cote d'Ivoire

Quelles sont leurs motivations?

Vouloir se blanchir la peau, c’est une décision que certains ont pris de manière banale, et qui s’avère aujourd’hui être fatale et irréversible.
Certains restent dans les pensées liées à la colonisation, selon lesquelles la peau blanche a beaucoup plus de valeurs que la peau noire. Ainsi, après s’être blanchi la peau, ils se sentent plus valorisé, mais en revanche, ils restent toujours les mêmes. Les femmes qui se dépigmentent la peau, accusent les hommes, qui fantasment sur les magazines et films érotiques dans lesquels ils voient des femmes blanches toutes jolies.
D’autres alors, pensent que la nature les a mal créés, et qu’ils seraient plus beaux avec la peau blanche. Les femmes comme les hommes, se livrent donc sans regret à ce processus qui a déjà causé la mort de plusieurs personnes.
Certaines victimes défigurées, disent regretter le geste surtout lorsqu’ils s’y sont mis par imitation. Quelques rares cas, ont pu retrouver leur teint noir normal, tout simplement parce qu’ils ont arrêté cela à temps en évitant d ‘aggraver les dégats. Aujourd’hui, ils se battent pour sensibiliser les autres, ce qui n’est pas du tout facile.

Auteur de l’article : Chaton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *